Des postes irréguliers à Ottawa!

On offre des postes irréguliers à l’Université d’Ottawa! Une annonce publiée dans le Devoir (3-4 et 7 février) proclame : « Trois postes francophones réguliers de professeurs…». La manchette diffère : « … trois postes menant à la permanence ». S’il y a des « postes réguliers», il y en aura probablement des « irréguliers ». Un membre de l’Asulf a posé la question aux autorités de l’U.O. :

Vous annoncez « Trois postes francophones réguliers… », est-ce à dire que vous avez des « postes francophones irréguliers »?

UO : Oui, en effet, nous avons des postes irréguliers.

Membre : Pouvez-vous en donner deux ou trois exemples?

UO : Nous avons des postes de professeurs à temps partiel, professeurs invités, professeurs à la leçon, nominations à long terme, etc. Tous sont considérés « irréguliers ».

Conclusion : L’anglicisme « régulier » a maintenant un petit frère grâce au milieu universitaire.