Concours L’Enseigne joyeuse 2018

L’Asulf invite ses membres à participer au concours L’Enseigne joyeuse à l’occasion de la Semaine de la langue française et de la francophonie (12 au 25 mars). Le concours se déroulera du 1er mars au 8 avril.

Dans chaque ville, il y a des enseignes qui se distinguent par leur originalité et la qualité des mots choisis. L’Asulf veut les faire connaître.

Nous faire parvenir une photo de chacune des enseignes qui vous séduit. Des prix seront décernés aux auteurs des meilleures propositions.

On trouvera sur l’affiche reproduite les détails du concours. On peut aussi l’obtenir en écrivant à «Asulf@globetrotter.net».

Le responsable du concours,
Pierre Rivard

Foire du livre… au profit de l’Asulf

Première à Québec, la FTQ et le Fonds de solidarité organisent une foire du livre en collaboration avec l’Asulf. Tous sont invités à donner des volumes à l’organisation et à venir bouquiner sur place les 27 et 28 mars. Les profits seront versés à l’Asulf.

 

Des postes irréguliers à Ottawa!

On offre des postes irréguliers à l’Université d’Ottawa! Une annonce publiée dans le Devoir (3-4 et 7 février) proclame : « Trois postes francophones réguliers de professeurs…». La manchette diffère : « … trois postes menant à la permanence ». S’il y a des « postes réguliers», il y en aura probablement des « irréguliers ». Un membre de l’Asulf a posé la question aux autorités de l’U.O. :

Vous annoncez « Trois postes francophones réguliers… », est-ce à dire que vous avez des « postes francophones irréguliers »?

UO : Oui, en effet, nous avons des postes irréguliers.

Membre : Pouvez-vous en donner deux ou trois exemples?

UO : Nous avons des postes de professeurs à temps partiel, professeurs invités, professeurs à la leçon, nominations à long terme, etc. Tous sont considérés « irréguliers ».

Conclusion : L’anglicisme « régulier » a maintenant un petit frère grâce au milieu universitaire.