Puis-je vous aider?

Qui d’entre nous n’a pas un jour été accueilli par l’expression « Puis-je vous aider? » en se présentant dans un établissement commercial? C’est une locution semblable qu’on risque d’entendre si l’on appelle un service public, une entreprise ou un groupement quelconque.

Les mots qui la composent sont on ne peut plus français, mais, en réalité, ils sont la traduction littérale de l’anglais Can (may) I help you? En français, on aide une personne qui éprouve des ennuis ou des difficultés, ou encore celle qui a un travail à effectuer.

Le fait de se présenter, par exemple, dans un magasin ou encore d’appeler un hôtel permet de supposer qu’on veuille faire un achat ou une réservation. Cette démarche ne traduit en rien des difficultés à surmonter ou un coup de main à donner à une personne qui exécute un travail. Bref, dans ces situations, il s’agit simplement de vouloir être servi.

« Puis-je vous être utile? » « Est-ce que je peux vous servir? » « Puis-je vous renseigner? », ou simplement « Vous désirez? », figurent parmi les expressions à privilégier à l’accueil. Au téléphone, pourquoi ne pas dire : « Ici (nom et prénom), que puis-je faire pour vous? ».

Voir les ouvrages suivants :

 ANTIDOTE

FOREST, Constance et Denise BOUDREAU. Le Colpron : le dictionnaire des anglicismes

LAVALLÉE, François. Le traducteur averti

LAURIN, Jacques. Le bon mot

FOREST, Jean. Le Grand glossaire des anglicismes du Québec

MENEY, Lionel. Dictionnaire québécois-français

VILLERS, Marie-Éva. MULTIdictionnaire de la langue française

ROUX, Paul. Lexique des difficultés du français dans les médias

 

Bien accueillir, voilà un geste important!

Bref, qu’on cesse de vouloir nous aider à temps et à contretemps!

Avril 2014