Boxing Day

Le « Boxing Day » fait penser à la frénésie du lendemain de Noël qui résulte des soldes offerts par les magasins ce jour-là.

L’expression anglaise « boxing day » a d’abord été utilisée en Angleterre pour désigner les étrennes que les facteurs, les garçons de courses et les serviteurs de toutes sortes s’attendaient de recevoir le lendemain de Noël, soit « a Christmas box ». Elle est une expression dont l’usage s’explique en anglais, ce qui n’est pas le cas en français, parce que le contexte est différent. Il s’agit d’un anglicisme tout à fait inutile qui, au surplus, ne veut rien dire à un francophone.

On peut utiliser, suivant le contexte, plusieurs expressions françaises comme lendemain de Noël, l’Après-Noël, soldes d’après Noël, Méga solde d’après Noël, etc.

Voir :

CHOUINARD, Camil. 1500 pièges du français parlé et écrit

FOREST, Constance et Denise BOUDREAU. Le Colpron : le dictionnaire des anglicismes

MENEY, Lionel. Dictionnaire québécois français

OQLF.  Le grand dictionnaire termino­logique

ROUX, Paul. Lexique des difficultés du français dans les médias

VILLERS, Marie-Éva. MULTIdictionnaire de la langue française

Mars 2014