Un remarqueur remarquable!

Depuis l’an 2000, Raymond Gagnier, un membre de l’Asulf, écrit aux journalistes et animateurs des médias. En 2016, il a adressé 464 lettres aux personnes ou entreprises fautives. Dans le rapport 2016 présenté aux membres de l’Association réunis en assemblée générale le 17 mai, on note que les fautes les plus dénoncées sont « à rabais » (au rabais), « secondaire 4 ou 5 » (quatrième ou cinquième secondaire), « émettre » (délivrer), « se traîner les  pieds » (traîner les pieds) et « questionner l’efficacité » (contester, mettre en doute). La plus grande partie des remarques touchent les anglicismes et calques (43 %), l’orthographe grammaticale (27 %) et les impropriétés (21 %). Le remarqueur reproduit une douzaine de lettres expédiées au cours des douze mois de 2016. Une copie numérique du rapport sera transmise aux personnes intéressées.