Adresser

En français, le verbe « adresser », lorsqu’il est transitif, signifie « envoyer quelque chose à l’adresse de quelqu’un », « dire quelque chose à quelqu’un » ou « diriger une personne vers une autre ». En dehors de ces acceptions, il faut utiliser un autre verbe.

À la forme pronominale, ce verbe signifie « prendre la parole », ou « être destiné à  » (quelqu’un). Le complément du verbe doit alors être une personne, sinon il faut employer un autre verbe.

Emplois fautifsEmplois corrects
Je lui ai adressé une lettre et un colis.
Elle lui a adressé la parole, des vœux, des compliments.
Le médecin a adressé le patient à un spécialiste.
Il faut adresser cette question le plus rapidement possible.Il faut aborder, examiner, étudier cette question, s’en préoccuper, s’y intéresser le plus rapidement possible.
Le maire adressera bientôt les citoyens.Le maire s’adressera bientôt aux citoyens.
Ce film s’adresse à un public averti.
Il faut s’adresser à cette tâche difficile.Il faut s’attaquer à cette tâche difficile.
C’est une question qui s’adresse à la morale.C’est une question qui concerne la morale.

Sources

De Villers, Marie-Éva. Multidictionnaire de la langue française. Éditions Québec-Amérique inc. 5e éd. 2009

Banque de dépannage linguistique de l’OQLF